Parce que c’était nous

Aujourd’hui, je vous invite à découvrir… un livre !

Un roman plus exactement. Que j’ai lu il y a quelques temps.

Un des premiers lus grâce à la superbe liseuse que ce génie de Père Noël m’a déposée au pied du sapin cette année !

Chouette non ? Je vous ferai peut-être un article sur le sujet un de ces jours, ce n’est pas quelque chose que j’ai ajouté à ma liste sans une grosse réflexion préalable, et je crois que nombreuses sont les personnes qui hésitent à investir. A suivre donc.

Revenons-en au sujet : Parce que c’était nous de Mhairi McFarlane, paru en octobre 2013 (Milady)

Rien que le sous-titre m’avait inspirée : « Il ne peut pas retomber amoureux d’elle, il n’a jamais cessé de l’aimer. »

Vous aussi, vous devenez chamallow là non ?

Il s’agit de l’histoire de Rachel et Ben, anciens amis de fac qui se sont perdus de vue dix ans auparavant.

Ils se recroisent un peu par hasard, alors que Rachel vient de rompre ses fiançailles avec l’homme avec qui elle partageait sa vie depuis ses années fac. Elle reprend tant bien que mal le cours de son existence, passe du temps entre ses trois amis qui ne l’ont pas quittée depuis cette époque et son métier de journaliste judiciaire qui n’est pas de tout repos.
Ben a construit sa vie de son côté. Avocat, il est marié et revenu s’installer en ville depuis peu avec son épouse, Olivia.

Nous suivons Rachel dans son quotidien, entre humour et nostalgie, alternant des chapitres de sa vie présente, et des flashback vers sa vie étudiante.

La fin ? On n’y croit pas.

L’histoire connaît plusieurs rebondissements, jusqu’à quelques pages de la fin, on est accroché à Rachel, à ce qu’elle va devenir, étonné par le comportement de Ben. Puis, il y a un autre homme qui va intervenir. Bien, puis mal. Mais pas si mal quand on y pense…

Et la fin, on la savoure. On la relit même, pour être sûr. On ne l’attendait plus.
Je ne vous en dirai pas plus sur l’histoire, j’ai peur d’en dire trop.

Comme vous l’avez sûrement deviné, ce roman m’a vraiment plu !
Il se lit facilement, de par son style et ses chapitres et le ton est également très plaisant, on le lit avec légèreté tout en étant captivé.

Je ne l’ai pas dévoré comme j’ai pu dévorer d’autres romans mais c’est par manque de temps surtout, et à la fin je faisais traîner volontairement pour ne pas le terminer (oui, je ne suis peut-être pas trop trop nette, sachez-le !)

L’histoire pourrait manquer d’originalité pour certains, mais pourtant on la lit bien volontiers, on y entre, et on l’apprécie. On le referme à regret avec un soupir mêlé à un sourire.

C’est une sorte de comédie romantique sur papier, mais dont la fin n’est pas une évidence à peine la lecture entamée.

Alors, si comme moi, vous avez un côté chamallow, que vous aimez les jolies histoires, légères, avec une pointe d’humour et de rebondissement, lisez-le, vous reviendrez me donner votre avis.

Bonne lecture !

 

Publicités

2 réflexions sur “Parce que c’était nous

  1. ça, c’est un article qui sait donner envie ! C’est toujours agréable de lire de temps en temps des histoires légères, j’aime bien alterner le genre de ce que je lis !
    Merci aussi pour le passage sur mon blog, et désolée : le commentaire a été supprimé au lieu d’être publié … c’est la première fois que je fais l’erreur : ça m’apprendra à les valider à peine réveiller ! Toutes mes excuses 😦
    Euli.

    J'aime

    • Merci beaucoup !
      C’est vrai que selon les périodes, le temps disponible, la fatigue, on peut varier les genres pour toujours prendre du plaisir à lire !
      Et puis faire une pause aussi de temps en temps…

      Je reviendrai poster un commentaire ! 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s