Abracadra…Baguettes magiques !

J’ai trouvé des baguettes magiques !

Mais non, je ne suis ni fée ni magicienne…

J’ai juste testé une nouvelle recette que j’ai croisé plusieurs fois sur la blogosphère.

Une recette qui permet de faire des baguettes dorées et croustillantes, sans machine à pain et sans y passer des heures.

Une preuve ?

baguette

baguette2

 

Et j’en ai refait ! Et elles sont toujours aussi magiques !

Alors voici la recette :

  • 375g de farine classique
  • 8g de sel ou 1cc
  • 12g de levure fraîche
  • 300 ml d’eau tiède

Diluer la levure dans un peu d’eau tiède et une fois bien diluée, ajouter le reste d’eau.

Ajouter la farine puis le sel et mélanger.

Vous avez ensuite deux options :

Placer un torchon propre sur le récipient dans lequel vous avez préparé votre pâte et laisser lever pendant 1h30 environ (la pâte doit doubler de volume).

OU

Préchauffer votre four à 40° et y placer votre récipient au moins 30 minutes (la pâte doit doubler de volume aussi donc).

Personnellement j’ai testé les deux techniques, le résultat est le même, on gagne juste un peu de temps en utilisant le four mais il est est inutile de rester à côté pendant la levée dans les deux cas donc… à vous de choisir (à savoir que j’ai un programme étuve sur mon four.)

Ensuite il faudra faire préchauffer votre four à 240° et y placer de l’eau soit dans la lèchefrite, soit dans un plat que vous placerez sur la grille du bas de votre four.

Pendant ce temps, parce que préchauffer à 240° ça en prend un peu, il vous faudra fariner votre plan de travail et y déposer (tant bien que mal) la pâte pour la diviser en deux. Beurk, ça colle. Mais c’est normal. Il faut coller pour se régaler. Si vous avez un moule à baguettes ou quelque chose qui y ressemble (j’ai un moule qui convient dont je vous parlerai une autre fois, mais pas « à baguettes », c’est un peu plus large mais peu importe.) il faudra que vous vous arrangiez pour y déposer vos deux parts de pâte en essayant de leur donner une très vague forme de baguette, allongée ça suffit. Si vous n’avez pas de moule, pas de panique, une feuille de papier sulfurisé sur la plaque du four, un peu de farine et une boule (par exemple) pourra faire l’affaire ! Evidemment ça ne donnera pas un effet « baguette » mais le goût sera le même.

Dernière étape avant d’enfourner, avec des ciseaux ou un couteau bien affûté, vous devrez faire quelques entailles sur le dessus de vos pâtons. Ces « grignes » de leur petit nom, forment des faiblesses dans la croûtes du pain et cela permet à la vapeur d’eau de s’échapper pour que le pain gonfle bien. N’oublier pas le grignage donc !

Si votre fous est à température, vous pouvez y placer votre pain. La cuisson durera environ 30 min selon votre four. (25 min suffisent largement pour mon four donc gardez un oeil dessus).

En réalité, le plus long dans cette recette est le temps qu’il faut pour que le pain refroidisse avant de pouvoir y goûter !

Si vous avez des questions n’hésitez pas et si vous voulez voir en vidéo la recette, je vous invite à aller voir chez Till the Cat (et même monsieur pourra faire le pain ensuite, plus d’excuse après lui avoir montré cette vidéo !) ou une autre version, sans vidéo, chez Famille nombreuse famille heureuse.

Régalez-vous !

 

 

 

Publicités

Gourmandise de la semaine #5

Il y a un moment que je n’avais pas publié de recette, non que je n’en réalise pas, mais le temps me manque…

Je me suis lancée il y a quelques semaines dans la réalisation de chouquettes, une première !

Plutôt satisfaite, mais grosse déception lorsque, les ayant préparées le dimanche après-midi pour l’atelier d’écriture du lundi, je me suis aperçue le lundi matin que les grains de sucre avaient complètement fondu…

C’est pourquoi pour ma deuxième tentative, je les ai faites le jour J.

J’avais promis à mon nain d’en préparer pour sa maîtresse ( à qui il avait du dire que j’avais fait des chouquettes, et qui lui avait répondu qu’elle aurait bien aimé en avoir pour accompagner son café 😉 ) donc ce matin, motivée, j’avais mis mon réveil à 6h15 pour préparer les fameuses gourmandises.

Dommage, je ne peux pas partager l’odeur…

Je vous laisse donc découvrir la recette, je me suis basée sur la recette de pâte à choux de Christophe Felder :

Ingrédients ( pour environ 60 chouquettes )

12,5 cl d’eau
12,5cl de lait
1 cc rase de sucre semoule
1 cc de sel fin
115 g de beurre en morceaux
140 g de farine tamisée
4 œufs entiers + 1 pour la dorure
Sucre à chouquettes ( en grande surface )

1. Versez l’eau, le lait, le sucre et le beurre en morceaux dans une casserole et portez ce mélange à ébullition.

2. Ôtez la casserole du feu et ajoutez la farine. Remuez énergiquement jusqu’à incorporation complète de la farine.

3. Réchauffez ce mélange sur feu moyen afin de dessécher la pâte.

4. Incorporez les œufs un à un à l’aide d’une spatule en bois afin de régler la consistance de la pâte : la pâte ne doit être ni trop molle, ni trop dure, on doit faire un ruban en soulevant la spatule.

5. Sur une plaque, réalisez de petits choux espacés de 2 cm ( la poche à douille est votre amie ? moi oui ! )

6. Dorez les choux à l’œuf battu, à l’aide d’un pinceau, et collez des grains de sucre sur chacun d’entre eux.

7. Enfournez environ 20 min à 180°.

ATTENTION: ouvrez l’oeil, ne les abandonnez pas trop longtemps en cours de cuisson car ça va très vite ! Il suffit de 17/18 min pour mon four, 20 seront trop. A vous de juger selon le vôtre !

J’ai modifié un petit peu la recette à ma façon. A vous d’en faire autant si nécessaire.

ATTENTION 2 : ne les goûtez pas à la sortie du four, non seulement ça brûle, mais en plus vous risquez d’être étonné car elles vous sembleront peut-être salées. Une fois froide, elles seront sucrées 😉 Elles sont magiques en quelque sorte ! ( Mais j’ai bien dit de gros grains de sucre, si vous mettez du gros sel, elles resteront salées 😉 )

A vous de jouez !

 

 

Gourmandises de fête !

Comme je l’ai déjà dit environ 457 fois depuis quelques temps, nous avons fêté les 2 ans de notre bébé rose !

2 ans, 2 gâteaux.

Non, je plaisante…

Nous l’avons fêté en deux fois donc j’ai préparé deux gâteaux différents.

Le jour-même, nous étions tous les 4, j’ai préparé un Saint-Honoré !

Le pot de miel derrière n’a rien à voir avec le gâteau hein 😉

C’était une première, je me suis fait quelques émotions mais le résultat était plutôt satisfaisant !

J’ai suivi la recette de Christophe Felder tirée de son livre Pâtisserie dont j’avais également piqué la recette des éclairs au café.

Le second était une improvisation inspirée de divers « fouillages » sur internet.

J’ai préparé une génoise que j’ai garnie d’un mélange mascarpone/Nutella. Un glaçage au Nutella, une déco printanière et voilà :

Toujours prête !

Les deux étaient bons, la poulette s’est régalée, en avait partout, c’était génial !

Ils vous plaisent ?

Gourmandise de la semaine #4

Cette semaine, j’ai fait de l’improvisation !

J’avais envie de rhubarbe, et un sachet dans le congélateur donc j’ai réfléchi et je me suis lancée dans une sorte de cheesecake rhubarbe et fraise à ma façon.

Désolée pour les photos qui ne sont encore pas terribles…

Pour les ingrédients, rien de bien sorcier, des quantités un peu approximatives.

J’ai fait la recette pour deux personnes, dans des emporte-pièces de 9 cm sur 5,5 de hauteur.

Une dizaine de spéculoos
Quelques fraises
Compote de rhubarbe
75 g de fromage type Philadelphia
250 g de mascarpone
2 feuilles de gélatine
Un peu de sucre glace

Commencez par placer vos emporte-pièces sur les assiettes dans lesquelles vous comptez les servir.

Mettez les spéculoos dans un sac congélation et écrasez-les avec votre rouleau à pâtisserie (par exemple). Puis disposez le résultat dans le fond de vos emporte-pièces.

Mélangez le mascarpone et le fromage type Philadelphia assez énergiquement.

Vous pouvez ensuite l’aromatiser avec par exemple un peu de sirop de fraise, simplement le sucrer, et personnellement ayant laissé décongeler ma rhubarbe avec du sucre, j’ai récupéré le jus que j’ai ajouté à ma préparation. On ne le sentait pas vraiment, j’ai sucré un peu. Le rendu de la version au sirop de fraise que j’envisageais au départ aurait été plus parfumé.

Au niveau du sucre, je vous laisse faire votre propre dosage, je n’ai pas pesé car j’ai fait « au goût ».

Répartissez ensuite la préparation dans les emporte-pièces ( selon les volumes, j’avais exactement la bonne quantité pour faire les 2 miens ) puis placez au frais.

Plongez les feuilles de gélatine dans de l’eau froide.

Deux options ensuite. Soit vous avez fait votre compote de rhubarbe vous-même, soit vous l’avez achetée.

Je l’ai faite moi-même, j’en ai prélevé environ un bol de taille moyenne que j’ai mixé au mieux à l’aide de mon mixeur plongeant.

Placez ensuite la compote mixée ou achetée, ou achetée puis mixée, dans une petite casserole et faites chauffer.

Essorez les feuilles de gélatines et ajoutez-les dans la compote. Mélangez bien.

Laissez refroidir quelques instants avant de répartir dans vos emporte-pièces.

Replacez au réfrigérateur.

Lorsque la compote aura pris, vous pourrez décorer de fraises.

Il faudra sûrement passer un petit coup d’essuie-tout avant de servir, et saupoudrer de sucre glace si le cœur vous en dit.

J’ai oublié d’utiliser du rhodoïde ( transparent un peu rigide comme à l’école qui permet d’avoir un joli aspect sur les côtés et de démouler facilement ) donc à noter pour la prochaine fois.

Mais le résultat était très sympa, et la rhubarbe change un peu…

Je suis un peu dépassée ces jours-ci (d’ailleurs recette faite en 30/45 min ! ) donc n’hésitez pas à demander des précisions ou à me souligner un oubli ou une erreur…

Régalez-vous !

 

Blanquette de moules, crevettes et saumon. Maggi, magie… #1

Comme je vous le disais dans mon premier article, j’aime cuisiner.
Tout. Salé, sucré, entrée, plat, dessert… De toutes sortes et de tous styles !

Je cuisine un peu tous les jours pour ma petite famille, et souvent le weekend je me fais plaisir avec une recette un peu plus recherchée. Afin de NOUS faire plaisir plus précisément ! J’aime cuisiner mais je dois l’avouer, Monsieur ne m’en voudra pas, je ne suis pas la seule ensuite, à profiter de mes petits plats !

Je vais donc vous présenter la recette que j’ai testé ce weekend.
Elle est vraiment simple mais fait son petit effet quand même !

C’est une blanquette de poissons façon Maggi.
C’est la deuxième fois que je teste une recette publiée « par une marque » et j’ai trouvé les deux plutôt sympas. D’ailleurs, je consacrerai un article à l’autre recette !

Revenons-en à nos crevettes !

Ils donnent la recette pour 4 personnes. ( Je dirais 4 bons mangeurs ! Nous en avons eu pour un repas à 2 et il en restait suffisamment pour les enfants (certes encore petits) et nous au déjeuner !

Ingrédients :
300 g de moules  (surgelées c’est très pratique)
4 cuillerées à café bombées de Fond de Volaille MAGGI
200 g de grosses crevettes décortiquées (surgelées c’est toujours très pratique ! )
2 pavés de saumon
2 poireaux
4 carottes fraîches
400 g de champignons de Paris
400 ml d’ eau
1 cuillerée à soupe d’ huile

Il vous suffit de laver et émincer les poireaux et les champignons, et de couper les carottes en fines rondelles.
Vous les faites revenir ensuite avec la cuillère d’huile pendant 8 min.
Vous ajoutez ensuite le saumon coupé en gros dés, ainsi que les crevettes et les moules (décongelées si nécessaire) puis vous versez le fond de volaille dilué dans l’eau.
Vous n’avez plus qu’à laisser mijoter à petite ébullition pendant 8 min supplémentaires sans couvrir, et c’est prêt !

Servi avec un peu de riz (ou pas) , c’est un plat équilibré (ils annoncent 346 kcal) , qui conviendrait à toutes les occasions !

Une recette que je garde donc, et qui j’espère vous convaincra ! J’attends vos avis !

C’est vrai, chez Maggi, ils ont des idées de génie ! ( C’est facile mais il fallait bien que je le place… )

Bon appétit !